Frédérique Le Goff, gérante de la biscuiterie Ti Dudi Breizh à Groix

SAFIP : En quoi consiste votre travail ? 

Frédérique Le Goff : Notre entreprise est une biscuiterie mais nous faisons aussi pâtisserie et glacerie. Nous fabriquons des produits régionaux donc des gâteaux bretons, kouign a man, far, mais on a aussi des financiers, du quatre quart, des cakes au fruits. Nous fabriquons nos produits sur l’île de Groix et nous les vendons sur l’île et sur le continent. 

SAFIP : Depuis quand avez-vous lancé votre activité ? 

Frédérique Le Goff : Nous avons créé l’entreprise en 2006, nous sommes restés 10 ans dans un petit local dans le bourg de Groix puis il y a 5 ans nous avons créé un laboratoire plus grand qui nous permet de nous développer et de produire plus. 

SAFIP : Qu’est ce qui vous a poussé à vous installer sur Groix pour lancer votre activité ?

Frédérique Le Goff : Cela  fait une trentaine d’années que j’habite sur Groix, je me suis mariée à un Groisillon et j’ai travaillé un peu partout sur l’île avant de monter mon entreprise. Ça m’a pris 15 ans pour mener ce projet que j’avais depuis des années mais je ne trouvais ni le moment ni les moyens et un jour la situation a évolué et  j’ai pu enfin créer mon entreprise. 

SAFIP : Pourquoi avez-vous adhéré à Savoir-faire des îles du Ponant ?

Frédérique Le Goff : Cela fait 4 ans que nous avons adhéré à SAFIP. Nous souhaitions nous faire connaître et avoir des contacts avec les autres îles, regrouper nos idées et s’unir pour pouvoir faire quelque chose de plus solide que si nous avancions chacun de notre côté. L’idée était aussi de faire des rencontres, essayer de comprendre les problématiques des adhérents d’autres îles. 

SAFIP : Comment imaginez-vous l’évolution de l’association ?

Frédérique Le Goff : J’aimerai que SAFIP développe un peu plus le réseau commercial, la communication externe, essayer de faire en sorte que les produits des adhérents soient visibles et/ou vendus sur les autres îles.